Vers un développement humain ?

A l’aube d’un changement de président de la République, puis de gouvernement puis de composition de l’Assemblée Nationale dans notre pays, on pourrait prendre le temps d’écouter la parole d’Edgar Morin qui nous propose des pistes de réflexion et d’actions pour ce XXIe siècle dans lequel le monde semble être entré par des sentiers souvent bourbeux. La conscience est toujours en retard sur l’événement, mais la complexité du monde reste difficile à comprendre, à appréhender.

  1. Le diagnostic : La communauté de destin des hommes : le pire côtoie  le meilleur

2. L’idée de développement humain :  le modèle de développement occidental devenu mondialisé reste insuffisant car ignorant les qualités des cultures. En période de crise, les prises de conscience peuvent s’accélérer. Un système en crise peut soit se désintégrer, soit entrer en régression, soit se transformer en méta-système.

3. Les sept réformes nécessaires au XXIème siècle à mener ensemble : réformes économiques, sociales, politiques, de la connaissance, de l’éducation, de vie et éthiques.

Dans nos sociétés pourtant il y a des initiatives dans lesquelles des solidarités se créent, des associations se forment, des petites entreprises existent pour lutter contre des pollutions, pour redonner vie à un village, pour créer des activités économiques de solidarité, pour retrouver un lien, pour lutter contre la dégradation de l’environnement etc…

Vivre poétiquement : Vivre c’est s’épanouir, c’est vivre en communauté, c’est vivre en conformité avec soi même et avec les autres. C’est ça la poésie : vivre poétiquement, selon ses aspirations.

A suivre …

 

Joyeuses Fêtes

L’Association vous souhaite de Joyeuses Fêtes et ses Meilleurs Voeux pour 2017
et vous donne rendez-vous pour le premier Martsi de 2017 le vendredi 3 février.

De la bienveillance du ver de terre …

Ce sont les architectes de nos sols : entre un et trois millions de vers de terre vivent dans la terre en bonne santé d’un hectare de prairie. Plus il y en a, plus le sol est fertile.
versdeterre

C’est en utilisant les vers de terre, à la manière de sondes explorant non pas l’espace mais le sol, que Marcel Bouché est parvenu, pour la première fois, à évaluer l’ampleur surprenante de cette activité. Les sols, constituant la majeure partie des écosystèmes, sont en permanence ingérés, digérés et remodelés : ainsi, ce sont des centaines de tonnes de terre à l’hectare qui passent chaque année par le tube digestif de ces animaux. Ce travail assidu du sol permet de l’aérer, d’en améliorer la structure par le mélange intime des minéraux et de la matière organique, et de recycler des quantités considérables de carbone, d’azote, etc. pour féconder des sols ainsi naturellement dotés de fertilité.

L’importance des vers de terre s’explique par leur origine très ancienne et leur établissement en cohérence avec les autres constituants majeurs de nos écosystèmes, tels les sols et les plantes.

vers de terre2

L’évolution des milieux, incluant celle des vers de terre, explique leurs rôles fondamentaux et éclaire, a contrario, les effets souvent dévastateurs de nos pratiques.

pour en savoir plus :

Marcel Bouché : Le fabuleux travail des vers de terre dans une émission de France culture : durée 24 mn

verslaterre-versdeterre