projection du film documentaire : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Un événement stimulant à ne pas manquer !

Vendredi 25 mai 2018 – 20h 45 – au Cinéma Le TIVOLI de Charolles

Le Martsi du Vendredi et le Cinéma TIVOLI

proposent une projection du film documentaire :

« Qu’est-ce qu’on attend ? »

De Marie Monique ROBIN.

Ce film réalisé en 2016 retrace l’expérience de la transition écologique d’une commune alsacienne de 2200 habitants : Ungersheim. À l’initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXIe siècle » qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’économie, le travail et l’école.

Le film tourné sur 4 saisons en 2015 évoque les principales actions engagées comme la relocalisation de la production alimentaire (maraîchage, réimplantation de céréales locales anciennes) le développement des énergies renouvelables (construction d’une centrale d’électricité photovoltaïque), le logement écologique (construction d’un éco-hameau), la mise en place d’une monnaie complémentaire pour soutenir l’économie locale et encore d’autres initiatives concernant l’école, les transports, le travail.

Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux.

Ce film stimulant et inspirant montre comment des personnes d’horizons divers peuvent agir ensemble pour apporter leur part dans la protection de l’environnement. Ungersheim appartient aujourd’hui au cercle encore restreint des communes en transition.

C’est aussi un hommage à ces élus locaux, habités d’une vision, qui savent mobiliser l’enthousiasme de leurs concitoyens dans le sens du bien commun.

La projection aura lieu au cinéma Le TIVOLI le vendredi 25 mai à 20h45. Elle sera suivie d’une discussion avec le public, animée par le Martsi.

Durée du film : 1h55

Voir la bande annonce du film :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19565131&cfilm=250345.html

En savoir plus sur les expériences de territoires en transition voir le dossier : 21_histoires_de_Transition

Vers un développement humain ?

A l’aube d’un changement de président de la République, puis de gouvernement puis de composition de l’Assemblée Nationale dans notre pays, on pourrait prendre le temps d’écouter la parole d’Edgar Morin qui nous propose des pistes de réflexion et d’actions pour ce XXIe siècle dans lequel le monde semble être entré par des sentiers souvent bourbeux. La conscience est toujours en retard sur l’événement, mais la complexité du monde reste difficile à comprendre, à appréhender.

  1. Le diagnostic : La communauté de destin des hommes : le pire côtoie  le meilleur

2. L’idée de développement humain :  le modèle de développement occidental devenu mondialisé reste insuffisant car ignorant les qualités des cultures. En période de crise, les prises de conscience peuvent s’accélérer. Un système en crise peut soit se désintégrer, soit entrer en régression, soit se transformer en méta-système.

3. Les sept réformes nécessaires au XXIème siècle à mener ensemble : réformes économiques, sociales, politiques, de la connaissance, de l’éducation, de vie et éthiques.

Dans nos sociétés pourtant il y a des initiatives dans lesquelles des solidarités se créent, des associations se forment, des petites entreprises existent pour lutter contre des pollutions, pour redonner vie à un village, pour créer des activités économiques de solidarité, pour retrouver un lien, pour lutter contre la dégradation de l’environnement etc…

Vivre poétiquement : Vivre c’est s’épanouir, c’est vivre en communauté, c’est vivre en conformité avec soi même et avec les autres. C’est ça la poésie : vivre poétiquement, selon ses aspirations.

A suivre …

 

Design avec matériaux de récupération

En mai 2017 se tiendra le 2e Printemps du Martsi à Saint Julien de Civry. Le thème retenu pour cette journée sera « Faites Le Vous-Même ». Parmi les domaines entrant sous cette rubrique, il en est un qui pourra retenir l’attention de tous ceux qui pensent que l’on a trop tendance à vite jeter des vieux meubles, chutes de matériaux, vieux appareils démodés etc … Ce qui n’est pas sans poser le problème du coût énergétique pour leur destruction, quand ce n’est pas leur enfouissement dans le sol plus radicalement. Pourtant on peut redonner vie à tous ces objets partiellement dégradés, abimés, ayant perdu tout ou partie de leur fonction première. C’est l’objet du « slow design » ou « recycling design » ou encore design de récupération. C’est une façon d’entre dans l’économie circulaire un peu comme les repair-cafés. Mais c’est surtout la possibilité d’activer sa propre créativité.

Mini bibliothèque réalisée avec des cagettes récupérées etageres1

Dans notre société, le passage d’un modèle économique ultra-consumériste générateur de déchets et de gaspillage à un modèle vertueux respectant le milieu de vie des individus ne peut voir le jour que grâce à la mise en commun de la créativité de ses membres. C’est donc par le partage des savoirs techniques, des idées qu’il est possible de créer des objets usuels répondant à des besoins actualisés en partant d’objets obsolètes ou de restes de matériaux.

Création d’une table basse pouvant se déplier et devenir une table haute pour 8 personnes.
Réemploi de madriers de construction.

table-basse1

table-basse3 table-basse2

La réorientation de ces objets vers leurs nouvelles fonctions peut se faire avec un minimum d’outils. Le résultat peut paraître parfois insolite, humoristique, poétique. Les nouvelles créations répondent à l’esthétique de leurs créateurs. Quelques exemples de réalisation d’éléments de mobilier du plus simple au plus ambitieux. Faites le vous même, Yes you can !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.