De la bienveillance du ver de terre …

Ce sont les architectes de nos sols : entre un et trois millions de vers de terre vivent dans la terre en bonne santé d’un hectare de prairie. Plus il y en a, plus le sol est fertile.
versdeterre

C’est en utilisant les vers de terre, à la manière de sondes explorant non pas l’espace mais le sol, que Marcel Bouché est parvenu, pour la première fois, à évaluer l’ampleur surprenante de cette activité. Les sols, constituant la majeure partie des écosystèmes, sont en permanence ingérés, digérés et remodelés : ainsi, ce sont des centaines de tonnes de terre à l’hectare qui passent chaque année par le tube digestif de ces animaux. Ce travail assidu du sol permet de l’aérer, d’en améliorer la structure par le mélange intime des minéraux et de la matière organique, et de recycler des quantités considérables de carbone, d’azote, etc. pour féconder des sols ainsi naturellement dotés de fertilité.

L’importance des vers de terre s’explique par leur origine très ancienne et leur établissement en cohérence avec les autres constituants majeurs de nos écosystèmes, tels les sols et les plantes.

vers de terre2

L’évolution des milieux, incluant celle des vers de terre, explique leurs rôles fondamentaux et éclaire, a contrario, les effets souvent dévastateurs de nos pratiques.

pour en savoir plus :

Marcel Bouché : Le fabuleux travail des vers de terre dans une émission de France culture : durée 24 mn

verslaterre-versdeterre

 

Laisser un commentaire